Skip to content

L’Imprimerie 4.0 implique une intégration plus étroite

23 octobre 2020

Avec l’Industrie 4.0, les chaînes de valeur des imprimeries 4.0 seront interconnectées, et supposeront une intégration horizontale à travers notamment un réseau de capteurs. Cette intégration visera à optimiser la chaîne de valeur de ces entreprises dans l’impression et la fabrication du produit, en connectant tout ou partie de la chaîne graphique, au-delà du périmètre de l’imprimerie (partenaires high-tech, fournisseurs, sous-traitants, clients…). L’imprimerie de demain sera ainsi conçue de manière à fonctionner en réseau permettant le développement, l’intégration et la fabrication de produits complexe.

Figure 1 – Intelligence intégrée
Source : d‘après Industrie 4.0 – durchgängig vom Sensor bis zum ERP-System, ein neuer Ansatz, Vortrag Clusterforum (2013).

Ainsi, l’imprimerie de demain, interconnectée à un ou plusieurs écosystèmes, réalisera tout de A à Z, sans intervention humaine, en interaction entre les produits imprimés et les presses, les machines de finition, et les machines entre elles. La chaîne graphique du futur deviendra un système global interconnecté.

Prinect Production. Pour une automatisation intelligente. Et une productivité accrue.

En comparaison, l’Industrie 3.0 a été la phase de l’intégration verticale, avec les premières implémentations de workflow JDF reposant sur deux formats de données standardisés : le Job Definition Format (JDF) et le Job Messaging Format (JMF). Le but de cette intégration a été l’automatisation des étapes de processus grâce à l’intégration de différents systèmes et applications.
L’objectif principal de ces environnements JDF/JMF a été de générer pour les imprimeurs la collecte des données de production de leur entreprise de manière totalement automatisée.Toutefois dans le monde 3.0, les presses et les autres périphériques automatisés ne communiquent pas encore parfaitement entre eux, les implémentations JDF/JMF ne sont pas globalement représentées dans le processus de production, du moins pour l’instant. Dans le monde 4.0, les machines se « parleront » ce qui permettra de reconfigurer aisément le processus de production en fonction de la demande des clients. Dans la nouvelle chaîne graphique, chaque périphérique et dispositif pourront échanger des données à différents niveaux. Komori propose sa solution KP-Connect pour répondre à une plus grande connexion et automatisation des flux de production.

KP-Connect: la solution d’automatisation connectée de Komori pour l’usine intelligente

Comme présagé par Michael Porter (2001), les décisions de production dans ce nouvel écosystème prendront en compte automatiquement la capacité disponible de multiples installations et l’inventaire disponible à de multiples fournisseurs. Il ne s’agit pas comme pour les entreprises 1.0 ou 2.0 d’optimiser le sourcing, la production, la logistique, et les opérations de maintenance, mais également pour les imprimeries 4.0 d’optimiser et de personnaliser la conception du produit imprimé lui-même en fonction des commentaires non seulement des usines et des fournisseurs, mais aussi des clients.
Cette révolution industrielle s’appuie également sur l’intégration numérique de bout en bout de l’ensemble du processus de production, grâce à une utilisation intensive des outils numériques, à l’intégration de systèmes MIS avec les systèmes de workflow de production.
De tels systèmes permettront aux clients une plus grande facilité d’accès et de transparence à travers la chaîne d’approvisionnement d’impression. Cela éliminera les coûts et renforcera la qualité dans les méthodes de production.
Ainsi, la création de valeur sera effectuée de manière plus efficace et flexible. Les salariés de leur côté seront soulagés et libérés de tâches n’apportant pas de valeur ajoutée. L’accent est mis sur l’augmentation de la productivité, l’efficacité des ressources et l’automatisation (VDMA, 2016).
Les imprimeries, et autres entreprises manufacturières entièrement intégrées et en réseau seront alors en mesure d’agir de manière intelligente et partiellement autonome et nécessitant peu d’interventions manuelles.

FORMATION-ACTION INDUSTRIE 4.0 – IMPRIMERIE 4.0 – PRINT 4.0 – FINISHING 4.0 – PACKAGING 4.0 :

YAT Conseil accompagne les entreprises des industries graphiques et créatives dans leur transformation numérique et industrielle 4.0 : https://yatconseil.com/2020/03/20/industrie-4-0-print-4-0-finishing-4-0-packaging-4-0/

From → Uncategorized

Leave a Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :